A forum where idiots are not censored

Lease this WebApp and get rid of the ads.
Tomás IP 200
Les petits procédés des téléogoguis
Tue Aug 13, 2002 22:14
200.240.65.88

Les téléogogos modernes ont fait savoir à tutti quanti et à plusieurs réprises que le dénommé Omar Wisyam n'était pas digne d'une réponse de leur part. "Nous avons dû rompre avec Omar Wisyam", ils disent à qui veuille les entendre, avec tout l'aplomb d'un groupe serieux qui est obligé de rompre avec quelqu'un (comme si, dans leur démarche mystificatrice générale, ils n'attendaient qu'une opportunité de faire précisement ça, rompre avec Omar, pour faire plus surréo-situ).

Mais l'Omar insiste. Il a trouvé des gens qui lui semblent proches, qui croient à l'existence de la classe moyenne, qui vivent au milieu, et il ne veut pas les laisser partir. Il poste un méssage après l'autre à leur intention, il exige des réponses, il mendie des commentaires, il veut leur attention. Et, entre une suplique et l'autre, il commence à géner, parce-qu'il n'est pas difficile de géner un téléogogo moderne. Et, s'il commence à nuire, il leur faut lui répondre, le silencer, faire sonner leurs cannons théoriques pour le réduire à son insignifiance.

Mais que faire quand tutti quanti savent que répondre aux Wisyams est au-dessous de la dignité de tout vrai téléogogo moderne ? C'est facile : on fait appel aux troupes de province. Depuis les glorieux combats du vieux debordoff, ces troupes ont rendu d'excellents services comme réserve pour les cas comme celui d'Omar, où on est obligé de répondre à quelqu'un mais, pour une question de face, on ne peut pas le faire ouvertement.

Normalement, comme dans l'exemple illustré maintenant, le langage utilisé par ces troupes est compatible avec leur caractère d'aspirants à la prémière ligne, au droit d'apposer la signature "OT" à leurs écrits, mais qui restent tout de même de troupes de réserve, de deuxième ligne. Elles servent seulement à l'insulte vide qui "répond" sans rien dire (au contraire des écrits des troupes de première ligne, qui diset n'importe quoi sans rien répondre), et c'est grâce à elles que les téléogogos modernes peuvent insulter sans prendre la responsabilité de l'insulte, harceler leurs adversaires et les nuire avec des pseudos qui peuvent être facilement désavoués si nécessaire.

++++++

Nous allons illustrer les petits procédés de ces petits militants au fur et à mésure qu'ils apparaitront ici ou ailleurs, non pas par un quelconque souci d'aider ceux qui ne soient pas capables de les identifier d'eux-mêmes (et qui, n'étant pas capables de comprendre une chose si évidente, sont au-délà de tout espoir), mais tout simplement parce-que ça nous amuse.

Nous sommes sûrs qu'ils nous fourniront une très grande abondance d'exemples.




Rappelons où nous en sommes avec des rats pareils, si loin du monde :


Quote: Il a menti sur l’Argentine : sur les chiffres, sur les faits, sur le nom avec lequel il abordait les gens là-bas.

Le téléotouriste a publié ici (11 avril à 10:09, "Pillage d'un supermarché à Junín"), un copiécollé d'un article du Clarín du 6 avril sur des pillages à Junín, dans la Grande Buenos Aires. Dans ce même jour (11 avril à 12:15, "Un journaliste moderne en action"), j'ai fait un commentaire sur "la ressurgence des pillages dans la Grande Buenos Aires". Quelques jours après (22 avril à 06:08, "Bueno=sous-journaliste"), quand personne ne se souvenait plus de la séquence des faits, le téléotouriste m'a accusé de répandre des faux rumeurs sur les pillages,"fortement contredite à ce moment-là et depuis dans les assemblées que je fréquente". C'était lui qui en avait parlé, des pillages. Mais c'est moi qui a été "contredit". Qui ment?

Le militant-voyageur m'a aussi accusé d'avoir menti sur les chiffres d'une manifestation des assemblées et des piqueteros "le jour même où le néo-téléo postait ses idioties sur la faiblesse des assemblées". Selon lui, il n'y aurait pas cent mille personnes dans la rue, mais seulement 80 000. Il a raison, il n'a été démenti que quatre jours après son message. Et peut-être les vingt mille personnes qui manquent sont restées chez elles pour lui donner la raison. Toutes ses minuties sur les nombres et les dates n'ont qu'un but : masquer le fait que son manque de compréhension de la réalité argentine avait été démontré sans l'ombre dans doute, dans les rues de Buenos Aires.

Aussi, selon le tour-leader des masses en émeute, je devrais d'abord publier mon vrai nom et mon adresse par tous les moyens possibles en Argentine pour ensuite traverser la frontière avec mon vrai passeport. De son point de vue il a raison, ça les débarrasserait d'une nuisance, pour toujours. Quand je me suis présenté en personne aux gens des assemblées avec lesquelles je me correspondais, j'ai dit mon pseudo et puis mon vrai nom, sur place, et ces gens connaissent mon vrai nom et mon pseudo. Et ma tête. J'ai déjà expliqué tout ça avant ici, mais un bon mensonge est un mensonge raconté plusieurs fois, n'est-ce pas?

Et je suis sûr que notre vaillant touriste sortait sa carte d'identité avant de parler aux gens en Argentine avec la même nonchalance que son copain (ou lui même) a présenté ses papiers aux flics le jour où il est allé me faire une visite de courtoisie à l'hôtel Central.


Quote: Il a menti sur Belles Emotions en affirmant que nous classions les émeutes par prix, et en prétendant que nous envoyions des press release aux rédactions des journaux.

Le commis-militant a encore raison : dans leur site, les téléogoguis ne classent pas les émeutes par prix : ils classent les prix par émeutes. Et ils n'envoient pas des press-releases aux journaux. Il ne les envoient qu'aux départements de marketing des grandes librairies en ligne. Et qui affirme autrement ment comme un vulgaire Bueno.


Quote:Il a accusé l’OT de mensonge sans jamais être capable d’en prouver un seul.

Voir plus haut. Et plus bas.


Quote: Il a tenté de mentir sur son attitude quand il a été baffé par un téléologue, et qu’il s’est comporté en merdeux honteux.

Quand le Nikolaï d'estimation des téléogoguis est venu me voir dans la rue de Charenton à Paris, au lendemain d'une opération au cou (le mien, pas le sien) faite en Hollande, dans un premier moment il s'est tu sur son exploit (parce-que, selon lui, "il y a des choses qu'on fait et qu'on ne raconte pas"); ensuite, forcé a en parler, il a publié un compte-rendu complet de sa prouesse, lequel je n'ai contredit que pour rétablir la vérité sur l'ordre des évènements : il a bien commencé a gueuler sur mon "CV" après l'arrivée des flics. Donc, s'il y a là un mensonge, ce n'est pas sur mon attitude, mais sur la sienne. Et ce n'est pas moi qui ment.


Quote: Il a trompé les lecteurs du debord of directors en signant Ahmed Dulla et en prétendant ensuite que ses signatures étaient transparentes.

Je n'ai trompé que les téléos. Ils le méritent, et ils sont faciles à tromper. Surtout parce-qu'ils tirent la mésure des autres par leur propre bêtise.


Quote: Il a promis juré qu’il ne répondrait plus jamais à l’OT : parole rompue dans les deux heures et sans arrêt depuis.

Ce serait très convenant pour eux, j'en suis sûr. Ils pourraient continuer leur mystification sans opposition. Et ils ont promis juré qu'ils ne répondraient plus jamais à Omar. Et pourtant...


Quote: Il a créé un forum où il pratique la censure quinze jours après avoir promis qu’il n’y en aurait jamais.

Voyons un peu de mensonge par omission, nous sommes devant des vrais maîtres dans cet art : je n'ai crée le forum d'absoluto que pour répondre aux braves gens de l'anti-chaipluquoi, où tous mes messages étaient censurés. Ils le savent, mais il ne le mentionnent pas. Ensuite le dénommé Xavier Inizan, lui aussi un brave anti-voyeriste, a commencé à poster dans le forum d'absoluto des dizaines d'en-tête de messages sans contenu, ou avec un article d'une journaliste grecque pour tout contenu, avec la seule intention d'encombrer le forum et empêcher la lécture des autres messages, puisqu'il n'avait pas le pouvoir de les faire disparaître. Je les ai donc régroupés tous dans un seul message, Oeuvres complètes du camarade Caniche de Fignale, qui sont toujours là pour qui voudra les consulter.


Quote: Il a ensuite falsifié et manipulé des messages sur ce même site qui est devenu un musée de la falsification voyérisatrice.

Le duo Caniche-Briessaucisse a posté dans le forum d'absoluto un message qui contenait l'adresse personnelle d'un des intervenants. Cet intervenant, YBM-le-mouchard, m'a démandé en privé (fait que les téléos ne peuvent connaître que par la bouche du mouchard lui-même) de l'effacer. Je l'ai changé en mettant à la place du nom de la rue où YBM habite celui de chez Mme. Briessaucisse, mais je me suis répenti aussitôt, et je l'ai fait savoir en m'excusant publiquement. Pour ce qui est de la falsification "voyérisatrice", je n'ai pas l'obsession de ces jeunes moullahs pour l'Obervoyer.


Quote:Il a annoncé qu’il serait à Toulouse le 8 juillet, Toulouse l’attend toujours ; une parole est une parole.

J'avais au fait été invité à faire un travail pour le centre de recherches en traduction automatique de l'Université de Toulouse, à partir de la date annoncée. Ce travail a été cancellé à la dernière heure parce-que je ne pourrais pas m'y rendre le 8 juillet. Je n'ai pas assez d'argent pour faire des voyages de loisir.


Quote: Il a trafiqué une traduction d’un texte d’un membre de l’OT pour la faire correspondre à sa risible idéologie et a publié cette traduction fausse sur la "liste de Colegiales".
Il n’a pas eu le courage de le faire savoir sur la "liste des Colegiales".


La seule idéologie risible ici est l'émeutologie otiste. "Middleclass"!! C'est à se tordre de rire, cette passion pour les néologismes.


Click here to receive daily updates
Which does not mean they are tolerated